Vérification, examen, contrôle, visite, essai : le vocabulaire des vérifications

Vérification, contrôle, examen, inspection, visite, essai, épreuve : de nombreux termes sont utilisés pour préciser le contenu des vérifications périodiques. Certains sont synonymes ou très proches mais avec tout de même certaines subtilités.
Vous avez besoin d’y voir plus clair ? Faisons le point dans cet article !

Personne qui sort d'une capacité

La vérification

C’est le terme générique utilisé dans le code du travail pour désigner les actions visant à permettre une utilisation en toute sécurité d’un équipement et de détecter toute détérioration susceptible de créer des dangers.

On peut réaliser des vérifications à 3 occasions dans le cycle de vie d’un équipement :

  • Vérification initiale : elle doit être réalisée lors de la mise en service de l’équipement ; elle permet notamment de s’assurer que l’équipement a bien été installé selon les spécifications de conception et selon la notice d’utilisation.
  • Vérifications périodiques : réalisées régulièrement pendant l’exploitation de l’équipement, elles ont pour objectif de déceler des détériorations potentielles qui pourraient causer des dangers
  • Vérification après remise en service : ce 3ème cas concerne les situations où un équipement a été démonté puis remonté, ou a subi des modications susceptibles de mettre en cause leur sécurité

Ces 3 cas de vérification sont définis par le code du travail (articles R4323-22 à R4323-28).

Attention, dans le domaine électrique, le terme « vérification » a un autre sens : il s’agit de vérifier qu’un ouvrage ou une installation est conforme par rapport à un référentiel.


Examen, contrôle, inspection

Par définition, examiner un équipement c’est l’observer avec attention, avec minutie.

Les termes examen, contrôle et inspection sont globalement synonymes.

On distingue de nombreux types d’examens.

L’examen visuel ou contrôle visuel ou inspection visuelle

C’est le sens par défaut des termes examen, contrôle et inspection lorsqu’ils sont utilisés seuls.

Il s’agit d’une observation visuelle minutieuse, réalisée en général sans démontage ni essai.

Les points examinés peuvent être techniques (dégradation, déformation, corrosion, trace d’échauffement…) ou autres (absence d’une plaque signalétique, absence ou effacement d’informations obligatoires, incohérence dans des informations…)

L’examen non destructif ou contrôle non destructif

L’examen ou contrôle non destructif (END ou CND en abbrégé) permet de mesurer ou d’apprécier des caractéristiques d’un objet ou d’un équipement qui ne sont pas visibles par l’observation simple, et ceci sans les dégrader.

Il permet par exemple de mesurer l’épaisseur d’une pièce ou d’identifier des fissures ou dégradations non visibles.

L’examen destructif ou contrôle destructif :

L’examen ou contrôle destructif a le même objectif que les END mais nécessite de prélever une partie d’une pièce ou d’un équipement afin d’en réaliser une « éprouvette » sur laquelle on pourra réaliser des tests, en général mécaniques.

L'examen d’adéquation

pour les appareils de levage, il consiste à vérifier que l’appareil est approprié aux travaux que l’utilisateur prévoit de réaliser, que ces travaux sont compatibles avec les conditions d’utilisations définies par le constructeur, et qu’ils pourront être réalisés avec un niveau de sécurité adapté pour les utilisateurs.

L’examen de montage

On entend par examen de montage et d’installation d’un appareil de levage l’examen qui consiste à s’assurer qu’il est monté et installé de façon sûre, conformément à la notice d’instructions du fabricant.

L’examen approfondi

L’examen approfondi est plus poussé qu’un examen visuel et peut nécessiter des démontages s’ils sont nécessaires pour apprécier le bon état de conservation de pièces.

Zoom sur le terme « contrôle » :

Dans le terme contrôle, on sous-entend de façon un peu plus marquée la comparaison de l’état actuel par rapport à un référentiel ou à des valeurs de références connues. Le résultat d’un contrôle peut donner lieu à un avis positif, négatif ou positif avec l’émission de réserves.

Ex : le contrôle technique des véhicules

Le terme « inspection »

Le terme « d’inspection périodique » est utilisé dans l’Arrêté du 20 novembre 2017 relatif au suivi en service des équipements sous pression et des récipients à pression simples.

Cet arrêté définit en complément le « plan d’inspection » qui formalise les exigences minimales d’une inspection.

La visite

Ce terme a 2 sens complémentaires suivant le contexte dans lequel il est utilisé :

Il peut s’agir d’une manière générale d’un déplacement d’une personne qualifiée pour venir réaliser des vérifications.

Ex : Pour les ascenseurs, une visite toutes les six semaines en vue de surveiller le fonctionnement de l'installation et effectuer les réglages nécessaires ;

Il peut aussi d’agir d’un examen visuel réalisé sur des pièces ou équipements et dont la taille ou la disposition nécessite de se déplacer.

Ex : visite intérieure d’une capacité.

Par rapport à une inspection, une visite comprend en général une mise à l’arrêt ou une indisponibilité de l’équipement concerné, et des démontages d’organes ou d’accessoires d’accès peuvent être réalisés.

L'essai

Un essai est une opération dont l’objectif est de s’assurer qu’un équipement remplit bien ses fonctionnalités.

Suivant les équipements, des essais doivent être réalisés avant chaque utilisation directement par l’utilisateur ou de manière périodique.

On distingue de nombreux types d’essais dont ceux ci-dessous.

L’essai fonctionnel

L’essai fonctionnel a pour objectif de s’assurer du bon fonctionnement d’un équipement.

Les essais des dispositifs de protection et de sécurité :

Le code du travail exige pour tous les essais de s’assurer du bon fonctionnement des dispositifs de protection et de sécurité des équipements.

Par exemple, lors des essais d’un équipement de levage, on vérifie que les dispositifs de freinage et de blocage de la charge fonctionne correctement, que l’appareil ne peut pas lever une charge supérieure à sa charge maximale...

L’épreuve

Les épreuves consistent à soumettre un équipement à certains paramètres physiques comparables à ceux rencontrés en exploitation, voire au-delà, et ce pendant un certain temps.

Ex : épreuve d’un équipement sous-pression : on le soumet à une pression en générale supérieure àe la pression nominale de l’équipement (ex : 120%), pendant un temps qui permet une inspection complète de l’équipement.

Ex : épreuve d’équipement de levage :

L’épreuve consiste à soulever une charge soit de manière statique pendant un certain temps, soit en la déplaçant aux endroits les plus exigeants pour l’appareil de levage.

Le réglage

Un réglage est une action visant à mettre au point un équipement, à la fin de son montage ou remontage, ou en cours d’exploitation.

Les réglages simples ne nécessitent pas de démontage ni d’équipements particuliers.

Des réglages peuvent être réalisés au cours d’inspections ou de visites.


Finissons cet article en regrettant que la réglementation ne soit pas plus homogène dans l’emploi de ces différents termes !

Si vous avez besoin d’être précis, le plus sûr reste de se référer aux textes réglementaires et normatifs sur l’équipement ou l’activité concernée.


Vous avez aimé l'article ? Partagez-le :

Dernière mise à jour 6 août 2022

Tous droits réservés MaSecuPro

X

Information MaSecuPro-pp

Message